Présence Numérique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 30 mars 2013

Créer une Galerie d'images avec l'extension WordPress NextGen Gallery

  1. Commencer par ouvrir l'interface de gestion des galeries en cliquant sur Ajouter une galerie/des images :
  2. Vous pouvez maintenant mettre vos images en ligne ("upload"), mais avant il vous faut choisir dans quelle galerie vous allez les mettre. Si vous n'en avez pas encore créé, c'est à ce moment qu'il faut le faire, avant même de commencer à envoyer vos images.
  3. Créer une Galerie.
  4. Vous pouvez maintenant envoyer les images que, bien sûr vous avez préparées pour le web... Pour afficher votre galerie sur votre site ou blog, il suffira de copier/coller dans votre page ou votre article le "short-code" qui s'affiche en haut de la page une fois la galerie créée.
  5. Et voici comment vous y retrouver dans l'interface de gestion des galeries. Vous pouvez même en profiter pour créer directement une page dans laquelle la galerie viendra automatiquement se placer.

Comment Insérer un copyright en filigrane sur les images de vos diaporamas avec NextGEN Gallery

Dans NextGEN Gallery vous avez de nombreuses options de réglage personnalisé de vos albums, et en particulier celle de pouvoir intégrer facilement et rapidement un "filigrane" sur vos images. Une fois ce filigrane créé et paramétré, il faut maintenant l'appliquer. 

Vous pouvez choisir de l'appliquer seulement sur certaines image, sur toutes les images d'un album, et même sur tous les albums en même temps.

lundi 27 août 2012

Mobilité : ordi, tablette, smartphone ou livre numérique ?

Personnellement, je continue d'être septique quant à l'utilité d'une tablette quand on a déjà un netbook ou un ultra portable de qualité...

A propos des ordis,

à noter qu'un ordinateur véritable, même petit et léger peut généralement se transformer en machine de bureau si on la relie à un écran, un clavier et une souris (sans compter tous les périphériques qu'il peut aisément commander : disques durs externes, imprimantes, scanners etc....)

Trouvé sur choixpc.com ces définitions utiles (ainsi qu'un comparatif actuel des ordinateurs portables) :

Transportable : généralement peu d'autonomie (2h00), poids généralement plus élevé (environ 4 Kg), encombrement plus important (17" ou plus).

Portable : autonomie élevée possible (4h00), poids et encombrement raisonnables (environ 3 Kg, de 15 à 16").

Très portable : autonomie généralement élevée (4 à 8h00), faible encombrement, et faible poids (environ 2.0 Kg, de 13 à 14").

Ultra portable : autonomie généralement élevée (4 à 8h00), très faible encombrement et très faible poids (environ 1.5 Kg, 12" et moins).

Une tablette, ça sert à quoi ?

En résumé : à faire des présentations, photos, vidéos, diaporamas, à surfer sur internet, à jouer, à regarder des films, écouter de la musique... Et quand même bien d'autres choses (penser par exemple à toutes les petites applis que l'on peut y mettre, tout comme sur un smartphone mais avec un plus grand écran)

Mais je laisse parler ici les internautes et les bloggers :

sur le forum d'archos

sur actu-mobiles

Mais à quoi ça sert une tablette, bordel !

(dans cet article la vidéo de la première apparition de la tablette dans 2001, l'odyssée de l'espace, film de Stanley Kubrick datant de 1968, vidéo citée récemment par samsung pour se défendre dans le procès d'Apple )

Je cite Grégoire (Piervil) sur Melty.fr, en guise de conclusion :

"Pour faire simple, les tablettes tactiles frisent l'inutile pour le moment mais vont peu à peu s'intégrer à nos habitudes jusqu'à devenir incontournables, voire indispensables. Voilà pourquoi s'acheter un ipad ou autre n'est pas totalement dénué de sens. C'est en quelque sorte un investissement sur l'avenir, qui permet aux fabricants d'engranger de l'argent avec des tablettes pas très utiles. Ils pourront ensuite investir afin de pousser en avant leurs recherches, pour en sortir de véritablement indispensables."

Le "nuage", ou l'itinérance des données

A noter qu'avec "le cloud", (données et même applications hébergées en ligne à titre gratuit, puis payant et d'ailleurs bien rémunérateur, une vraie rente pour les entreprises), et les tablettes, une nouvelle révolution est en train de s'opérer en douceur vers une démocratisation (je devrais peut-être dire une prolétarisation si le mot a encore du sens pour certains) de l'informatique.

La tendance étant à la disparition progressive de l'ordinateur personnel, autonome et efficient, avec ses programmes payants ou gratuits installés une fois pour toutes (qu'il suffit de mettre à jour régulièrement), et ses données mémorisées chez vous, sur place, sauvegardées sur vos propres disques durs.

Tout cela contre un gain de mobilité, de légèreté, de facilité et de simplicité apparente grâce à des "terminaux" (tablettes et même ordinateurs) dont les programmes et les données sont hébergés sur des serveurs externes, dépendant de l'internet (d'où l'importance des enjeux de la connectivité), avec de faibles coûts au départ, les prix de ces terminaux, moins performants que les anciennes machines individuelles ayant tendance à baisser, mais à l'arrivée un investissement permanent pour pouvoir accéder aux données et les utiliser.

Pourquoi j'ai acheté cet été un livre numérique, et pas une tablette ?





Eh bien, tout simplement parce que je voulais lire mes livres au soleil, sur ma chaise longue ou à la plage... Vous avez déjà essayé de lire quelque chos sur une tablette ou sur un smartphone en plein soleil ?

A propos de livres numériques, j'ai trouvé le mien grâce à cet excellent comparatif



Smartphone :


Principale différence entre un smartphone et une tablette : la taille (et donc l'encombrement)

Je ne referai pas ici un comparatif des derniers smartphones mais je me contenterai de parler de celui qui m'intéresse le plus actuellement car de par sa taille il ressemble à une tablette sans en avoir l'encombrement. L'idée de base étant encore une fois d'avoir un seul appareil dans sa poche qui permette de téléphoner, photographier, filmer, écouter de la musique, surfer sur le net, avoir sur soi son agenda, ses notes, quelques applications, quelques bons films ou séries à visionner, et de pouvoir s'en servir comme lampe de poche.

A savoir le galaxy note, dont j'attends avec impatience la sortie de la version 2 :

Plus d'infos sur le site galaxynote2.fr

lundi 28 février 2011

RACCOURCIS CLAVIER POUR LES MACS

LES RACCOURCIS CLAVIER SUR LE MAC

Mac <=> PC : La plupart des raccourcis sont les mêmes :
Sur PC on utilise la touche ctrl (au bord du clavier à gauche), pour « control »,
sur Mac on utilise la touche cmd (à gauche de la barre d’espace) pour « command »,
que l’on combine avec généralement 1 autre touche.

*****

Sur Mac et PC on les retrouve tous dans les menus déroulants de la barre des menus de la fenêtre des programmes, (dans le menu Word par exemple, ainsi que dans les menus Fichier et Édition)

*****

Le plus utile sur Mac, celui qui vous fait gagner le plus de temps parce que, sur un mac les programmes ne se ferment pas automatiquement comme sur PC quand vous fermez la fenêtre de l’application :
-> Pour éviter d’avoir plusieurs programmes qui restent ouverts en même temps et risquent de ralentir la machine, il faut les fermer et pour cela aller systématiquement dans le menu du programme pour le quitter, mais il y a plus simple :

cmd + q
(pour « quit »)

Les autres raccourcis sont tout aussi utiles. Le plus utilisé ensuite sera celui qui permet d’enregistrer fréquemment son travail pour ne pas le perdre en cas d’arrêt inopiné ou de plantage (eh oui, ça arrive, même sur mac !)


cmd + s
Enregistrer


Cette commande fonctionne même si le document n’a jamais été enregistré. Dans ce cas une fenêtre s’ouvrira pour permettre de nommer le document et indiquer son emplacement. Si vous voulez enregistrer à nouveau ce document mais sous un autre nom, il faudra aller dans le menu fichier et cliquer sur le sous-menu « enregistrer sous… » pour ouvrir à nouveau cette fenêtre.


*****

Celui qu’on utilisera en cas d’erreur (à faire autant de fois que nécessaire, sur Word il permet de remonter dans le temps jusqu’à l’ouverture du document)

cmd + z


Et si on a été trop loin

cmd + y


Les autres raccourcis courants permettent de gérer les sélections :

cmd + a

Tout sélectionner


Les "couper/coller ou copier/coller"

cmd + c
Copier

cmd + x
Couper

cmd + v
Coller

Une autre combinaison de touches à découvrir si vous n’avez pas de souris permettant le clic droit (très utile pour accéder à des options de menus liés au contexte de votre travail) :

ctrl + clic gauche


Elle permet par ex. sur Word d'accéder aux propositions de correction de la vérification d’orthographe ou de grammaire dès que vous voyez un mot souligné en rouge ou en vert.

*****      

Enfin, il existe une combinaison de trois touches très utiles en cas de « plantage », et qu’il faut absolument connaître pour ouvrir le "gestionnaire de taches" et forcer un programme bloqué à se fermer :

Cmd + alt + esc

(esc en haut du clavier à gauche)

Il s’agit, bien entendu d’un dernier recours car dans ce cas on perd généralement le travail non enregistré.

- page 2 de 5 -